Le marché de l’oreiller

Il nous est tous déjà arrivé de nous réveiller avec un torticolis ou un mal de tête. Le responsable de ce malaise, en général, s’avère être notre oreiller. C’est pourquoi il est indispensable de choisir de façon judicieuse son oreiller. Certes la composition de l’enveloppe de l’oreiller n’est pas très diversifiée (généralement composée soit de végétal : lin, coton ; soit de matière synthétique), mais il n’est pas aisé de choisir le type de contenu. Pour opérer efficacement ce choix, il est important de connaître les différents types d’oreillers et leurs avantages.

Comme grands types de rembourrage d’oreiller, il faut distinguer les rembourrages suivants :

Rembourrage végétal

Ces oreillers sont généralement composés d’écales de sarrasin et fibres de kapok. Les écales de sarrasin sont renouvelables et recyclables ; ce qui justifie leur durabilité. Les fibres de kapok débarrassées de leurs graines offrent, quant à elles, l’avantage d’être inaltérables et imperméables. Ces oreillers sont parfaits pour le dos et les côtés. Ils sont par ailleurs thermodynamiques ; conservent donc une température constante durant la nuit.

Rembourrage animal

Les oreillers à rembourrage animal sont faits à base de plumes d’oiseaux et de duvets. Ces plumes contribuent activement à l’isolation thermique des oiseaux. Ces oreillers procurent à tout utilisateur un confort incontesté et incontestable surtout en hiver. Ils sont néanmoins de plus en plus déconseillés parce que les plumes gardent la chaleur et l’humidité. Ce qui a pour effet de développer des bactéries.

Rembourrage synthétique

Ils sont composés de matières synthétiques qui changent en fonction de leur nature. On peut, entre autres matières, distinguer : les mousses hautement densifiées, les agrégats de matières synthétiques, etc. Ces matières permettent de répondre en général aux besoins de la plupart des personnes parce que les oreillers synthétiques sont très ergonomiques.

Au fil des années, de nouvelles conceptions d’oreillers ont été développées. C’est ainsi que naîtront :
- L’oreiller en latex qui est vraiment recommandé pour le dos et la nuque. Le latex prend corps dans une moule sous forme de coussin. L’oreiller en latex est d’un grand confort compte tenu de ses perforations. En outre, il contribue à la conservation d’une température constante pour un bien-être tout au long du sommeil.
- L’oreiller électronique qui offre un confort maximal de par sa composition à base de 3 couches de matériaux et d’un capteur intégré dans la couche en polyvinyle chlorite.

Si vous voulez plus d’information, suivez ce lien vers un article qui traite des maux de dos au réveil sur le blogue de l’Ordre Professionnel de Physiothérapie du Québec (OPPQ).